Achat Futé
Guide d'achat  
Un guide d'achat, pour réussir vos achats
  La synergologie
Guide d'achat /  Livres /  Synergologie /  langage des yeux 

La synergologie

Le langage des yeux

L'apparence des yeux (taille de la pupille, niveau d'humidité, ...) en dit déjà long sur le niveau d'émotion du moment de la personne. Mais ce sont surtout les mouvements des yeux et la façon dont la personne va faire interagir ses mains avec ses yeux qui va nous permettre de cerner assez précisément son état d'esprit.
Par l'observation du langage des yeux (et notamment les mouvements des mains par rapport à ceux-ci), on va pouvoir établir si la personne est intéressée, irritée, gênée, ou encore indifférente.

Philippe Turchet développe bien ce thème dans son livre La Synergologie, avec de nombreuses images montrant bien chaque geste significatif autour des yeux, et des explications claires soulignant bien le sens psychologique de chacun d'eux.

Il existe deux type de regards, le regard d'échange et le regard social.
Le regard d'échange est celui utilisé entre deux personnes qui s'observent avec attention, à distance et sans parler, de façon naturelle et sans tabou, laissant leur yeux exprimer leurs émotions sans les masquer.
Le regard social est un regard neutre qui exprime beaucoup moins les émotions. Il apparaît entre les personnes lorsqu'elles discutent entre elles, à proximité l'une de l'autre. Le regard social est celui que l'on observe de près lors des conversations avec autrui. Beaucoup moins communicatif que le regard d'échange, on peut toutefois apprendre beaucoup de choses en le décryptant. C'est ce regard social que nous allons décrypter ici.

Un regard appuyé ou pas ?

Lorsqu'une personne nous regarde de façon appuyée, c'est qu'elle s'intéresse à nous. Le plus souvent, il s'agit d'une signe de sympathie à notre égard.
Plus notre interlocuteur a de l'assurance par rapport à ce qu'il dit, plus il aura tendance à regarder nos yeux lorsqu'il nous parle.
Une personne qui est franche (dans ce qu'elle nous dit), va plus facilement nous regarder dans les yeux qu'une personne qui cache son jeu.

Celui qui écoute regarde son interlocuteur l'essentiel du temps (si il est attentif à ce qu'on lui dit).
Par contre celui qui parle doit avant tout concentrer son attention sur ce qu'il dit, et plus il aura besoin d'efforts pour trouver ses mots moins il regardera celui auquel il s'adresse (sauf lorsqu'il a terminé de dire ce qu'il avait à dire et qu'il attend une réponse).
Lors de la prise de parole d'un interlocuteur, il est nécessaire que les regards se croisent à ce moment là. Une personne qui cherche à prendre la parole va observer les yeux de son vis à vis jusqu'à ce qu'il le regarde à son tour dans le yeux et arrête de parler pour lui céder la parole.
Si celui qui parle ne regarde pas son interlocuteur lorsqu'il a fini de parler, alors c'est qu'il ne souhaite pas de réplique. Il peut alors être maladroit de répondre malgré tout (l'absence de regard signifiant généralement que la personne ne souhaite plus discuter du sujet évoqué).
Afin de permettre à une personne timide de se mettre à son aise dès le début d'une conversation, il faut prendre la parole afin qu'elle nous observe et soit mise à son aise par notre communication (notamment non verbale) amicale.
Une fois détendue, elle s'exprimera alors plus facilement, et aura un état d'esprit plus ouvert.

Signification de l'apparence des yeux

L'observation de l'apparence des yeux donne de précieuses informations sur le degrès d'émotivité de la personne.

La taille des pupilles

Plus les pupilles sont grandes (dilatées), plus la personne est réceptive aux émotions.
Si au cours d'une conversation, alors que la luminosité n'a pas changé (que les pupilles ne sont donc pas influencées par ce facteur), notre interlocuteur a la largeur de ses pupilles qui augmente, alors c'est le signe d'une ouverture de son esprit aux émotions.

L'humidité des yeux

Lorsqu'une personne ressent des émotions assez fortes, elle a ses yeux qui vont s'humidifier (notamment par le clignement fréquent des paupières).
Les yeux vont alors devenir plus brillants, comme pétillants, avec des reflets.

Le coin intérieur de l'oeil rougit

Lorsque le coin intérieur de l'oeil est un peu rouge, c'est le signe d'une très forte émotion. Ici, il s'agit généralement d'un désir amoureux assez puissant.

Signification du mouvements des yeux

Les mouvements des yeux sont très significatifs, tout en étant très simples à interpréter.
Il existe peu de signes à observer, mais leur signification est assez claire.

Un sourcil s'élève

Une personne dont un sourcil se relève lorsqu'il regarde quelqu'un est le signe d'une affection à l'égard de ce dernier. Plus le sourcil reste levé longtemps, plus l'affection est profonde.

Les yeux se ferment

Une personne qui ferme les paupières emmagasine (dans son esprit) un concept qu'il vient de percevoir. Il peut s'agir de quelque chose qu'on vient de lui dire, ou encore quelque chose qu'il vient de voir, ou d'entendre, etc ..., ou même une idée qu'elle vient d'avoir.
Plus la personne est émue par ce qu'elle perçoit, plus elle va fortement cligner des yeux (multiples clignements), ce qui marquera d'autant plus profondément son esprit.

Comment voir qu'une personne ne nous écoute pas ?
Une personne dont le regard est fixe, et dont les paupières ne clignent pas, est clairement dans un mode passif. Son cerveau se repose et il n'écoute pas vraiment ce qu'on lui dit.

Signification du mouvement des mains autour des yeux

Les mains vont faciliter la vision, ou au contraire la limiter. Elles donnent alors une indication sur le niveau d'appréciation par la personne de ce qu'il est en train de voir. Il est essentiel de bien voir ou se porte la main au départ du geste, car ensuite la main va se déplacer.

A – Intérêt

Intérêt : Se gratte avec les doigts de la main, sur le haut de la joue, de la proximité de l'oeil vers l'oreille (vers l'extérieur du visage, comme pour agrandir son oeil).
La personne est très intéressée par ce qu'elle voit (ou qu'on lui dit), et souhaite en savoir plus. Elle est positivement intéressée.

Intérêt fort mais secret : Utilise son index pour se gratter légèrement sous le coin intérieur de l'oeil, avec la main au niveau du visage.
La personne est très intéressée par ce qu'elle voit, mais elle ne veut pas trop le montrer. La micro démangeaison est utilisée (inconsciemment) pour masquer un peu le fait que le geste souligne son intérêt.

Intérêt purement intellectuel : Se gratte avec l'index légèrement la tempe à côté de l'oeil, tout en gardant la main à ce niveau.
La personne est intéressée intellectuellement (et non du point de vue des émotions) par ce qu'elle voit (ou entend), tout en se sentant modérément concernée (curiosité limitée).
(A distinguer d'un intérêt puissant avec émotion, ou la personne se gratte sous l'oeil avec les doigts de la main, et celle-ci au niveau de la joue)

Scepticisme : Se gratte avec l'index, entre l'oeil et le nez.
La personne a eu sa curiosité piquée, mais elle pense et souhaite quand même que la pensée apparue dans son esprit (ce qui vient de lui être dit par exemple) est une hypothèse fausse. Mais elle n'en est pas certaine, et cherche à en savoir plus, espérant confirmer ainsi ce qu'elle pense au fond d'elle même.

B- Irritation

Irritation : Se frotter un oeil avec une main.
La personne rejette ce qu'elle voit, elle souhaite essayer de l'ignorer et ne pas en tenir compte.

Forte irritation : Ferme un oeil, puis passe sa main par dessus et au dessus de sa joue.
La personne ne veut pas voir ce qu'elle vient de voir, car c'est quelque chose la touche et lui déplait fortement.

Irritation modérée : Ferme un oeil, puis se gratte légèrement l'extérieur du visage (sous l'oeil, au niveau de la tempe).
La personne n'apprécie pas ce qu'elle voit et préfère l'ignorer, mais ce n'est pas quelque chose la touche pas personnellement de façon importante.

Irritation, mais avec désir d'en savoir plus : Se gratte avec les doigts de la main, sur le haut de la joue, de la proximité de l'oeil vers le bas.
La personne n'apprécie pas ce qu'elle vient de voir, mais sa curiosité est piquée.
Son interlocuteur est sur un terrain glissant, et devrait changer de sujet ou au moins de façon de présenter les choses.

C - Gêne

Observation secrète : Se gratte sous l'oeil avec l'index, du coin intérieur (de l'oeil) vers la tempe, tout en gardant la main (avec le poing fermé) sur le côté (au niveau de la tempe).
La personne observe une situation défendue, elle apprécie ce qu'elle voit, mais ne veut pas qu'on remarque qu'elle observe cette situation ni qu'elle l'apprécie.
Il s'agit le plus souvent d'échanges de regards sensuels entre un homme et une femme, alors que l'un des deux au moins n'est pas disponible socialement (d'après les convenances sociales, c'est à dire déjà casé).
Dans le même style, la personne peut aussi regarder sur le côté, sans tourner la tête.

Gêne : Se gratte sous l'oeil avec l'index, de la tempe vers le coin intérieur (de l'oeil), tout en gardant la main avec le poing fermé.
La personne n'apprécie pas qu'on l'observe avec insistance. Il s'agit généralement d'une gêne liée au fait que la personne a été surprise par quelqu'un d'autre entrain d'observer quelque chose (ou quelqu'un) qu'elle n'était pas sensée regarder.


Autres conseils en livres de psychologie

choix  Langage du corps en séduction (et signes amoureux)
choix  Langage des mains (décrypter le langage du corps)
choix  Détecter le mensonge (signes corporels et verbals)
choix  Le bonheur de la méditation

Accès au forum

choix  Forum : Pour posez une question ou donnez votre avis (langage non verbal, psychologie, ...)