Achat Futé
Guide d'achat  
Un guide d'achat, pour réussir vos achats
  Chute de cheveux (traitements capillaires)
Guide d'achat /  Santé & Beauté /  Traitements capillaires anti-chute de cheveux 

Perte de cheveux

Comment éviter de perdre ses cheveux, et les faire repousser ?



Une grande porportion d'homme (plus de la moitié) perd une partie (plus ou moins grande) de ses cheveux à un moment de sa vie. Les femmes sont aussi touchées mais dans une moindre proportion.
La perte de ses cheveux est difficile à accepter, et peut perturber (momentanément) psychologiquement ceux qui en sont victimes.
Certaines personnes sont génétiquement davantage susceptibles que d'autres de perdre leur cheveux, et pour ceux-là des efforts constants sont nécessaires (bonnes habitudes et traitements continus).
Pour ceux qui perdent leurs cheveux lors dans des contextes particuliers (stress, fatigue, …), des traitements ponctuels périodiques sont recommandés.

Le cycle de vie du cheveux

Le cheveux ont une durée de vie limitée dans le temps. Chaque fois qu'un cheveux termine son cycle (de quelques années), un autre repousse à sa place généralement, à partir du même bulbe.
Mais le nombre de cycles successifs à partir de la même racine (du même emplacement) est limité, et pafois la durée des cycles est raccourcie, ce qui peut entrainer des calvities précoces.

Les phases du cycle de vie du cheveux

Le cycle de vie du cheveux comporte tout d'abord une phase de croissance (dite anagène) qui dure 4 à 5 ans en moyenne.
A celle-ci succède une phase de régression (dite catagène), durant laquelle s'arrête (progressivement) la croissance du cheveux. Elle ne dure que 3 semaines en moyenne.
Puis une phase de repos (dite télogène), durant laquelle le cheveux de détériore avant de chuter et se détacher du bulbe. Sa durée est de 2 à 4 mois en général.

Puis, au terme du cycle de vie du cheveux, le bulbe va a nouveau générer la pousse d'un nouveau cheveux (remplaçant celui qui est tombé), pour un nouveau cycle.

Plusieurs repousses successives, mais en nombre limité

Bien que les cheveux qui chutent soit régulièrement remplacé par de nouveaux, ce processus n'est pas indéfini.
En effet, les bulbes disposent d'environ 25 cycles de cheveux environ chacun. Et une fois que le bulbe a épuisé son capital cheveux, il ne peut plus faire pousser d'autres cheveux.

Il est donc nécessaire de prendre soin de ses cheveux et de son cuir chevelu, afin de ne pas raccourcir la durée de vie de nos cheveux, et de respecter la racine de nos cheveux (les bulbes).

Quelle est la cause de la chute des cheveux ?

La calvitie (le plus souvent partielle), avec l'absence de repousse des cheveux sur certaines zones du cuir chevelu, peut être dû, soit à un épuisement du capital cheveux (utilisation de tous les cycles de cheveux que pouvait générer les bulbes), soit à une dégradation du bulbe (la racine du cheveux).

La chute des cheveux est liée à la production d'hormones mâles (la testostérone) qui se combinent avec une enzyme présente au niveau du cuir chevelu pour former une autre hormone appellée la DHT.
Cette hormone va perturber le fonctionnement du follicule pileux (la zone de la peau qui permet la pousse des cheveux), en limitant sa capacité à absorber les éléments nutritifs nécessaire à la pousse du cheveux.
Selon certains facteurs génétiques, les hommes peuvent être plus ou moins sensibles à cette hormone DHT, et donc perdre plus ou moins facilement leurs cheveux.

Perte des cheveux chez l'homme

Chez l'homme, la testostérone est une hormone indispensable au bon fonctionnement du corps chez l'homme.
Elle permet son activité sexuelle, mais aussi une bonne régulation du stress provoqué par ses activités quotidiennes.
Cette testostérone fondamentale au fonctionnement de l'homme provoque aussi souvent une gène de l'activité folliculaire et de la pousse des cheveux. Elle est responsable de la grande majorité des cas de chutes de cheveux chez l'homme.

Perte de cheveux chez la femme

Chez la femme, les risques de perte de cheveux liés à la production de testostérone sont sensiblement moindres que chez l'homme. En effet, cette hormone est peu présente chez les femmes. De plus, les homones féminines protègent le follicule pileux des attaques de la DHT.
Les femmes produisent beaucoup moins de testostérone que l'homme (20 fois moins environ). Mais à partir de la ménopause, avec la diminution de la production d'hormones sexuelles féminines, les risques de chute de cheveux augmentent chez la femme face à la production naturelle de testostérone (même en faible quantité).

La calvitie : perte de cheveux non remplacés

La calvitie correspond à une perte des bulbes responsables de la pousse des cheveux, sur toute une partie du crâne, ou sur l'ensemble de sa surface.
Le plus souvent la calvitie apparaît tout d'abord au dessus du front (sur les côtés surtout). Mais parfois, elle peut débuter sur la partie supérieure du crâne.

Heureusement, des solutions existent pour lutter contre la calvitie et la perte de ses cheveux : De la prévention à la gestion de crise.

Favoriser la prévention : Soin des cheveux

Il existe plusieurs causes possibles à l'origine de la chute des cheveux. Elles sont le plus souvent liées à la production de testostérone, mais pas toujours.
Le stress de la vie quotidienne (pour les hommes et les femmes) et l'activité sexuelle de l'homme va favoriser la production de testostérone.
Une mauvaise alimentation, pas assez équilibrée peut aussi pertuber la croissance des cheveux.
Certains traitements médicaux peuvent perturber vos cheveux et les faire tomber.

- Eviter le stress, en relativisant vos problèmes (réflexion) et en faisant des exercices de relaxation (mentaux et physiques).
- Manger de façon équilibrée (notamment du fer présent dans la viande ou encore les lentilles)
- Utiliser un shampoing anti-chute de cheveux, ou au moins un shampoing doux
- Masser régulièrement votre cuir chevelu avec les mains (afin de favoriser la circulation sanguine au niveau des follicules pileux)

Peut-on faire repousser ses cheveux ?

Lorsqu'on a déjà perdu beaucoup de cheveux, on peut facilité leur repousse et faire en sorte de rendre les cheveux plus résistant, ainsi que l'augmenter leur durée de vie. Mais lorsque la racine du cheveux (le bulbe) est déjà complètement détruite, le cheveux ne peut plus repousser.

Le bulbe du cheveux

Le bulbe du cheveux est en fait sa racine. C'est à partir de celui-ci que le follicule pileux peut engendre un cheveux.
Si on s'y prend assez tôt après la chute de cheveux, on peut encore sauver les bulbes mal en point (notamment grâce à des lotions anti-chute de cheveux qui vont supprimer les causes de son rétrécissement, en neutralisant l'effet néfaste de l'hormone DHT sur celui-ci).
Toutefois, en particulier pour les personnes âgées, si le bulbe a déjà généré les 25 cheveux (successifs) qu'il peut engendrer durant sa vie, alors sa durée de vie s'achève.

Faciliter la repousse des cheveux

En utilisant les techniques vues plus haut pour prévenir la chute des cheveux, et éventuellement en utilisant une lotion capillaire anti-chute de cheveux (favorisant à la fois l'arrêt anormal de la chute des cheveux et la repousse), on peut faciliter assez sensiblement la repousse des cheveux.
On va permettre aux racines des cheveux de bénéficier de bonnes conditions pour se développer (meilleure circulation sanguine, ...) et supprimer les principales causes de leur dégradation prématurée.

Faire pousser ses cheveux plus rapidement

Améliorer les conditions dont bénéficie le cuir chevelu(et les follicules pileux qu'il contient) va permettre une croissance plus facile des cheveux.
Massage régulier du cuir chevelu, shampoing doux (ou anti-chute de cheveux), lotions capillaires, ..., autant d'atouts qui vont aider le cheveux à prendre son essor.

Améliorer la qualité des cheveux qui repoussent

Si on permet au bulbe du cheveux de bénéficier de bonnes conditions (et en particulier une bonne circulation sanguine et la possibilité de d'absorber les éléments nutritifs dont il a besoin), alors les cheveux seront bien plus vigoureux et verront aussi leur durée de vie augmenter sensiblement.
Les cheveux s'épaississent un peu, et ils deviennent plus résistants. Le bulbe (la racine du cheveux) s'élargie et fonctionne parfaitement, ce qui permet d'alimenter le cheveux et de conserver son enracinement dans les meilleures conditions.

Les techniques de prévention contre la chute de cheveux (voir plus haut) associées à un traitement anti-chute (notamment une lotion à déposer régulièrement sur le cuir chevelu) permettent d'améliorer la santé des cheveux.


Traitements contre la chute de cheveux

Les produits anti chute de cheveux vendus dans le commerce axent leur efforts sur 3 axes compémentaires :
. Les lotions capillaires
. Les shampoings
. Les compléments alimentaires

Lotions capillaires anti-chute

Les lotions anti-chute de cheveux constituent probablement l'outil de le plus efficace pour lutter contre la perte de cheveux.
Elles s'attaquent à la source principale du problème : L'action de l'hormone DHT sur le follicule pileux.
Elles favorisent aussi la repousse en facilitant l'absorption par les cheveux de nutriments très efficace pour leur croissances.

Shampoings anti-chute de cheveux

Shampoing anti chute de cheveux

Les shampoings anti-chute agissent non pas sur la racine du cheveux (comme les lotions le font) mais sur le cheveux lui même. Ils aident à rendre les cheveux plus solides (moins cassants), et à réparer ceux qui sont endommagés.
Ils sont complémentaires des lotions anti-chute qui elles agissent essentiellement sur le bulbe (racine) du cheveux.

Complémentaires alimentaires

Les compléments alimentaires proposés pour lutter contre la chute de cheveux contiennent des éléments nutritifs dont se nourrit le bulbe du cheveux. Ces compléments permettent de compenser une éventuelle carence alimentaire dont souffriraient les cheveux.
Il s'agit en fait des cachets, des médicaments antichute de cheveux. Ils ne nécessitent aucune prescription médicale car ce sont simplement des compléments alimentaires.

Les lotions capillaires

Lotion capillaire anti chute : Chronostim de Ducray

Ce sont les produits les plus importants dans le lutte contre la perte de cheveux lorsque celle-ci a déjà commencé.
Ils permettent d'enrayer le phénomène de chute de cheveux, ou au moins de le freiner significativement.

Quand utiliser une lotion capillaire ? Et quelle en est l'utilité ?

Ils sont à utiliser lors des périodes critiques pour la perte de cheveux (stress, ...).

Si vous constatez que vos cheveux tombent en plus grand nombre qu'en temps normal, il est aussi conseillé d'en utiliser.
Ces lotions capillaires (Chronostim de Ducray, ...) permettent de réduire sensiblement la chute, le temps que la crise passe.

Efficacité dans le temps des traitements anti-chute de cheveux

Des produits commerciaux ont été élaborés pour freiner la chute des cheveux, et pour favoriser leur repousse.
Ils agissent en neutralisant certains facteurs responsables de la chute des cheveux, et en créant des conditions plus favorables à une bonne santé de notre chevelure.
Ces produits sont généralement efficaces (avec des variantes d'une marque à l'autre) lors de la période suivant leur utilisation, mais ils ne suppriment pas durablement la cause du problème. En d'autres terme, il faut continuer à prendre soin de ses cheveux toute sa vie lorsqu'ils sont fragiles et qu'ils tombent facilement.

Des traitements anti-chute ponctuellement efficaces

Les lotions anti-chute de cheveux neutralisent généralement les effets de l'hormone DHT (issue de la testostérone) pour freiner la chute des cheveux, et stimule la repousse des cheveux.
Ils ont un effet bénéfique lors de la période suivant leur utilisation, tant que la substance reste présente dans notre cuir chevelu.
De même les shampoings anti-chute et les compléments alimentaires stimulent aussi la bonne santé du cheveu en améliorant les conditions de vie du follicule pileux, durant les jours qui suivent leur utilisation.

Des traitements à l'efficacité souvent limitée dans le temps

Les effets bénéfiques des traitements sont temporaires, et nécessitent de continuer à utiliser ces produits pour que les effets bénéfiques perdurent.
Si on ne prend plus ces produits, les cheveux seront rapidement à nouveau menaçés si la cause initiale de la chute de vos cheveux (avant le traitement) est encore présente (facteur génétique, et/ou stress, ...).

Si la perte de vos cheveux était due à un facteur temporaire qui n'est plus présent (stress, mauvaise alimentation, ...), alors le traitement aura protégé vos cheveux le temps de la crise, et une fois celle-ci passée vous pouvez l'arrêter.
Toutefois, si vous souhaitez stimuler la repousse de vos cheveux, vous pouvez continuer un moment votre traitement capillaire, ou le modifier de manière à le centrer sur la repousse des cheveux (si il était ciblé sur la lutte contre la chute plutôt que sur la stimulation de la pousse).


Autre fiche sur les soins pour cheveux

choix  Quel shampoing utiliser (pour ses cheveux)
choix  Quel shampoing choisir en cas de cheveux gras ?



Une question à poser sur la chute de cheveux ?

choix  Forum : Entretenir et soigner vos cheveux (shampoing, lotions anti-chute, ...)
choix  Frotter voir cuir chevelu (massage lors des shampoings), pour limiter la chute des cheveux